Rencontres 2014-2015 au MAHP : « Les moulins à huile » (12/03/2015)

 

Rencontre avec Alexandra Mikhalkova (oléicultrice à Saint-Cézaire-sur-Siagne)

De « L’Affaire Thomas Crown » aux contes méridionaux, les moulins n’ont cessé d’être une source d’inspiration pour l’imaginaire collectif.

Et puis il y a aussi et surtout l’intime et les promenades d’enfance d’Alexandra avec son grand-père parmi ses oliviers de Saint-Cézaire : 200 personnages majestueux, jadis cadeau d’Athéna à sa ville, trônant depuis deux siècles en pays grassois.

Ainsi, de l’Antiquité grecque à l’Empire romain, il n’y a qu’un pas que la classe de CE2-CM1 de Madame Baretge (Saint-Mathieu) franchit allégrement en compagnie d’Alexandra Mikhalkova, oléicultrice et de Gilles Burois, médiateur aux musées de Grasse.

rencontre mahP 12 mars 2015 meuleDans la salle romaine du musée d’Art et d’Histoire de Provence, la meule en pierre retrouvée lors de fouilles archéologiques à Peymeinade diffère par sa taille des modèles actuels; le principe lui est demeuré le même : il faut broyer, encore mieux « triturer » étant le terme technique, les olives afin d’obtenir une pâte.

 

La suite du processus est dévoilée dans l’ancienne jarrerie de l’hôtel particulier du XVIIIème siècle où le pressoir et ses scourtins en fibre de coco contenant la pâte d’olives sont conservés.

rencontre mahP 12 mars 2015 jarrerieAlexandra montre alors une galette, résultat de la pression, mélange de noyaux, de peaux et de chairs. Quant au liquide recueilli, pour des raisons de densité, l’huile surnage par rapport à la margine (l’eau des olives).

 

 

Au final, pour que le plaisir soit total, la rencontre se termine sur une dégustation d’huiles et de pâte d’olives produites par l’huilerie Sainte-Anne (Grasse) et amenées par Alexandra aux fossettes rieuses, celles de cette petite fille et de ses oliviers.

 

Laisser un commentaire