Les découvreurs

PEAC 2017-2018 MUSEES DE GRASSE

Nom du projet : Les découvreurs

Ateliers d’écriture à partir des collections du MIP menés en parallèle avec deux groupes différents : collégiens grassois et détenus majeurs de la Maison d’Arrêt de Grasse.

Public concerné : 25 élèves de 5ème du collège Carnot et leur professeure Céline Haddad professeur de français et 2 groupes de 10 majeurs niveau « collège », de la maison d’arrêt et leur enseignant Lionel Tintori.

Résumé synthétique :

Travail mené, de janvier à février 2018, en parallèle dans les deux établissements autour du monde des explorateurs : Marco Polo, Christophe Colomb, L.A. Bougainville…

Les adultes en maison d’arrêt et les collégiens ont étudié des textes relatant les grandes découvertes avec leur enseignant respectif. 

Ces séances ont été ponctuées par des interventions d’un médiateur du MIP :

  • 1ère phase : jeux autour du champ lexical dédié aux odeurs, en lien avec des objets sélectionnés dans les sections antiquité, époque moderne et XIXe s.
  • 2ème phase : rédaction d’un texte en partant de consignes d’écriture, chaque odeur étant liée à un personnage, un lieu, une action, une émotion, que les participants imaginent et décrivent.

Ces 2 ateliers ont eu pour appui des odeurs liées aux textes étudiés.

  • 3ème phase : rédaction en partant à nouveau des odeurs et de la consigne « à la découverte d’un nouveau pays ».

 

L’idée étant que les uns et les autres s’échangent leurs histoires. C’est pourquoi après chaque séance les textes ont été systématiquement partagés aux collégiens et aux détenus, le musée se faisant le passeur de toutes ces histoires imaginées.

Remarque : Les collégiens ont pu se déplacer au musée pour les séquences olfactives, tandis que ces mêmes ateliers se sont entièrement déroulés en prison pour les détenus avec un médiateur culturel.

 

Exemples de textes :

Hervé / Maison d’arrêt

Nous sommes à la Martinique, à la fin du XVIIIe siècle. Elle s’appelle Cassandra, c’est une princesse d’une beauté incomparable. La couleur Ébène de sa peau tranche avec le rouge de sa robe à volants. Une fleur blanche agrémente ses cheveux bouclés d’un noir intense. Telle une fleur, elle embaume l’air d’un parfum particulièrement délicat. Elle aime se faire belle, d’autant qu’à 20 ans elle est toujours célibataire. Ses aïeux, qui étaient des esclaves, ont été ensuite affranchis. Elle a perdu ses parents très jeunes, mais a eu la chance d’être adoptée par un riche négociant en Banane.

Elle vit dans une magnifique demeure de style colonialiste aux murs blancs couverts de volets d’un bleu azur. Entre la demeure et les champs de banane, on trouve un immense jardin avec un gazon impeccable, planté par-ci par-là de plantes tropicales aux fleurs merveilleuses que viennent butiner les colibris. Derrière la maison on trouve la forêt tropicale, impénétrable, sombre, aux mille bruits inquiétants, menaçante telle une épée de Damoclès. La fenêtre de la chambre de Cassandra, située au premier étage de la demeure, donne justement sur la forêt. Un soir, alors que l’atmosphère est lourde et que l’orage gronde au loin, elle entend un bruit strident en bordure de forêt. Une vague d’effroi la traverse et les fins poils bruns de ses bras se dressent. Elle est inquiète, car son frère adoptif n’est pas rentré de la chasse. Il est parti tôt ce matin pourtant […].

 

 

Omar / Maison d’arrêt

J’arrive dans une forêt dense, pleine de feuillages humides. Tout est vert autour de moi. La peur m’envahit. Alors que je pense voir un animal sauvage, pleins de cris d’oiseaux s’en mêlent pour accentuer ma peur. Je croise ensuite une petite rivière où coule une eau fraîche. Je m’installe alors sur une grosse pierre posée au bord de l’eau, pensant que ce sera le lieu idéal pour pêcher un poisson pour limiter ma sensation de faim qui est de plus en plus pénible à supporter. De mon promontoire, j’ai une vue superbe sur une petite vasque ou viennent se poser des truites magnifiques. Alors que je me crois – à tort- finalement en bonne posture, j’entends soudain le feulement d’un tigre qui doit se trouver qu’à quelques mètres de moi. Je ne bouge plus, et arrête même ma respiration. Mais que puis-je faire dans une si mauvaise position ? La bête finit par se retrouver face à moi. C’est la fin, je ne peux rien faire, et je n’ai strictement aucun moyen de me défendre. Soudain, elle se jette sur moi sans que je n’aie eu le temps d’esquisser […].


Romain / Collège Carnot

La reine Christine m’avait confié pour mission de partir au Westland, ce pays inconnu de tous car quiconque entré n’en sort plus… J’embarquai donc dans l’aéronef offert par sa majesté. J’arrivai donc au Westland. De loin, cette contrée paraissait verdoyante et joyeuse mais une fois arrivé là-bas, la solitude et la peur envahissait ce monde. La maison que l’on m’a attribué était plus noire et vieille que sur la photo du site du gouvernement. Mon métier ne paie pas assez d’argent pour m’acheter un logement. Reprenons. Il paraît que son ancien propriétaire avait déserté la maison pour une raison inconnue. Et chose curieuse : les voisins voyaient toujours de la fumée sortir de la cheminée. Je me présentai aux voisins mais quand on m’ouvrit la porte, un homme de quarante balais avec une barbe de trois jours, un vieux débardeur taché de bière et de transpiration m’ouvrit la porte. Je lui expliquai que j’étais le nouveau voisin.  Il me balança un bonjour et me ferma la porte au nez. Une fois chez moi, un nettoyage s’imposa. Enfin terminé une bonne odeur emplit la pièce à vivre. Mais le mystère de l’ancien propriétaire me tracassait.

Le matin après une bonne nuit de sommeil, j’allai faire les courses et, un plat mexicain me donna envie. Les odeurs de cumin emplirent la cuisine. Direction le bureau. Je ne l’avais pas dit, mais je suis détective, en sorcellerie. Ne vous moquez pas c’est sérieux ! […].

 

Alexandra / Collège Carnot

Bonjour (Cher Journal)

La reine m’a demandé d’aller explorer un pays à bord d’un bateau. Arrivé à destination, je touchai une immense terre dont j’ignorais le nom. J’aperçus de grands arbres et de magnifiques fleurs : des roses rouges, des roses blanches. Une sensation de tristesse m’atteignit.

C’est à ce moment-là qu’un garçon s’approcha de moi. Il était brun, plutôt beau et sentait une odeur fruitée. Il me dit que son pays s’appelle Nazoi et que ce mot signifiait Amour. Une odeur d’épices m’interpella, le cumin, peut-être ?

Plus j’avançai à la découverte de ce pays, plus ses chemins fleurissaient de drôles d’odeurs que je peinais à distinguer. Il y avait le cumin, des odeurs fruitées, boisées et fleuries mais pour les autres aucune idée […].

 

Transmission des savoir-faire de la parfumerie

Porteur de projet :

Musée International de la Parfumerie

Publics :

Classe de 6ème du collège Carnot GRASSE – Professeure référente Mme Valérie Lemesle

Groupe d’étudiants de l’Ecole EPITECH NICE (Ecole de l’innovation et de l’expertise informatique) – référent Serge Heitzel

Partenaires :

Service Ville d’Art et d’Histoire de Grasse

Professionnels de la parfumerie

Description du projet :

Ce projet s’inscrit dans la lignée du projet intitulé « Patrimoine culturel Immatériel (P.C.I.) » mené par le Musée International de la Parfumerie.MIP depuis 2009. Dans ce cadre, des professionnels de la parfumerie viennent témoigner de leur savoir-faire devant des classes et ce en adéquation avec le discours scientifique du MIP. L’objectif principal étant de favoriser l’échange et la rencontre entre des personnes du monde de la parfumerie et les jeunes.

A cette occasion, les élèves s’approprient les connaissances transmises par ces professionnels.

Pour 2018, l’idée est d’ouvrir le projet sur un travail collaboratif entre collégiens et étudiants Les premiers mèneront une réflexion permettant d’expliciter les propos des professionnels afin de faciliter la compréhension des techniques utilisées en parfumerie ( par exemple les techniques d’extraction, le fonctionnement de l’odorat…) pour que les seconds la mettent en œuvre par le développement d’une application pédagogique numérique.

Les publics visés

Jeunes temps scolaire / Enseignants / Étudiants / Professionnels

Type de patrimoine concerné :

Architectural / Formation et transmission des savoirs, savoir-faire / Immatériel (pratiques sociales,rituelles, festives, linguistiques et les savoir-faire) / Industriel / Mémoriel / Naturel et paysager / Numérique

Type d’activités concernées :

Itinéraire, parcours, balades urbaines / Multimédia /Conférence, débat, rencontre, colloque /Dispositif éducatif / Dispositif participatif / Recherche

Liens du projet avec les objectifs de l’Année européenne du patrimoine cuturel 2018

Ce projet implique des professionnels dans la valorisation du patrimoine et permet également de promouvoir le patrimoine comme ressources d’activités économiques. De ce fait, par l’intervention de professionnels, les savoir-faire et métiers sont valorisés et transmis à la jeune génération.

Ces rencontres entre professionnels/collégiens et collégiens / étudiants favorisent donc les échanges intergénérationnels.

L’intervention du service Ville d’Art et d’Histoire enrichit le projet par une collaboration avec un autre service patrimonial et permet de contextualiser géographiquement et historiquement une activité emblématique du territoire.

La réflexion, qui sera menée par les collégiens sur les étapes de fabrications d’un parfum, amènera à se saisir de leurs apprentissages afin de générer et créer un support pédagogique. Le support choisi est une application numérique développée en collaboration avec les étudiants d’EPITECH, manière d’appréhender concrètement les nouvelles technologies (comprendre le codage) et l’innovation.

 

Création en parfumerie

La création en parfumerie

Résumé du projet 

Projet avec des lycéens de première du Lycée Polyvalent Léonard de Vinci en lien avec le Musée International de la Parfumerie, leurs enseignements (graphisme, édition, publicité, multimédia) et  la rencontre avec un parfumeur Kitty Shpirer, afin de mettre en avant des métiers de la parfumerie.

Comment s’approprier le travail du parfumeur et exposer les étapes de création d’un parfum en partant de sa composition jusqu’à la réalisation finale (flacon) en passant par la création de planches d’ambiance et du packaging. Ce projet sera présenté au musée lors de la valorisation des Journées européennes des Métiers d’Art 2018.

Publics visés

Groupe de 36 lycéens en classe de première STD2A ( sciences et technologies du Design et des arts appliqués) . Accompagnés de trois enseignants : Laurence Guillaume professeur d’arts appliqués et  professeur de communication

Sites concernés

Musée International de la Parfumerie

Structure visée

Lycée Polyvalent Léonard de Vinci, 214 rue Jean Joannon, 06600 Antibes Juan les Pins.

Intervenant

Kitty Shpirer, parfumeur

Date de début et fin de projet

5 octobre 2017/ semaine du 6 au 8 avril 2018

Organisation des séances

Il est prévu pour le moment 3 séances y compris les interventions extérieures (2).

-1ère séance au Musée International de la Parfumerie le 5 octobre 2017 avec une visite générale puis un atelier « odeur en forme »

-2ème séance au lycée avec Kitty Shpirer et le médiateur

-3 ème séance au lycée avec le médiateur

-4 ème séance (date à définir) soit au MIP ou Lycée (si bus disponible), groupe avec le médiateur

Mise en place et valorisation du projet

Travail d’installation avec des dispositifs de scénographie pour mettre en avant les planches d’ambiance, le packaging et le travail en volume (flacons) lors des Journées Européennes des Métiers d’Art qui débute le 3 avril pour une valorisation le samedi 7 avril 2018 à 14h au Musée International de la Parfumerie.

Domaine ciblés

Les arts: arts appliqués, le design, la communication visuelle, installation et volume

La culture scientifique: technique, matières premières, industrie

Le sensorielle: odorat, toucher

(Littérature et audiovisuel : poèmes, romans et films en lien avec les odeurs et le parfum)

Tarif

35 euros

Publics attendus

Famille, amis, professionnels, publics habitués

    

 

 

    

 

 

 

Projet « Abeilles »

Nom du projet : De la plante au miel

Sites concernés (mip, mahp, jmip, villa) : MIP – MAHP

Si autre intervenant que médiateur, professionnel de la culture ou artiste, nom prénom titre :

Public concerné : 5 classes de l’école Rose de Mai PS-MS-GS
Nombre de séances : 4 séances
Et/ou nombre de sessions :
Résumé synthétique et concret du projet (déroulement / objectifs) :

Projet de la plantes au miel.

Objectif :

  • apprendre à reconnaitre quelques plantes à parfum du pays de Grasse (rose, lavande et jasmin) et leurs odeurs.
  • Découvrir les interactions entre les plantes et les abeilles.
  • S’initier aux techniques de fabrication d’un parfum

 

  • MIP – Découverte sensorielle autour des fleurs

Toucher / Sentir : bac avec matières premières boutons de roses et lavandin puis les retrouversur la terrasse en lien avec les trois  boutures rose de mai, jasmin et lavandin/ Gouter : confit de pétales de rose

  • MAHP – découverte des végétaux dans les décors du MAHP

Visite rapide, repérer les végétaux (feuilles, fleurs, roses, boutons de jasmin) dans le musée et dans le jardin.

Atelier : création d’un pot décoré  (empreintes).

 

  • MIP – Attraper l’odeur

 Attraper l’odeur de la plante, alambic, odeur attrapée et mise en boîte et flacon : pots pourris = ils vont utiliser les pots réalisés au MAHP, on leur donnera 2 sachets en plastiques à chacun dans lesquelles il y aura les boutons de rose et de la lavande pour remplir leurs pots en classe. Et des flacons de 5ml, dans chaque flacon une odeur, ils sont en moyenne 24 en classe on peut remplir 8 flacons de chaque odeur.

 

  • En classe – jeu olfactif

Fleurs : lavande / jasmin / rose – fruits : orange – fraise / banane  et miel ou abs de cire d’abeille on a déjà dans frigo 1er étage / chocolat / cannelle.

Création d’une carte parfumée

Les enfants décoreront la carte avec des étiquettes de parfums sur la rose, le jasmin et la lavande puis ils la parfumeront avec une des trois odeurs de départ à l’aide d’une pipette.

 

Nom de la structure partenaire encadrant le public : école Rose de Mai

Nombre total de participants : 24 enfants en moyenne par séance

Date de début et de fin de projet : décembre 2017 à Juin 2018

Date de la Valorisation :

 

 

 

Actions de médiation pour le public empêché

Structures sociales et médicales


Accueil régulier au MIP depuis plus de 10 ans, de diverses associations encadrant les personnes handicapées. Certaines sont des partenaires pérennes. Les actions menées avec elles sont suivies de débriefing afin d’améliorer la conception et la mise en œuvre des projets de médiation à destination de ces publics et d’optimiser la qualité de l’accueil.

Les divers organismes que nous recevons sont soit :

–              Partenaires : ceux avec qui existent des projets réguliers et annuels.

–              Ponctuels : ceux que nous accueillons ponctuellement chaque année et pour qui nous concevons des projets sur-mesure en fonction de leur projet.

Structures partenaires: 

Dans chacune de ces structures, nous collaborons avec les éducateurs spécialisés afin de définir les thèmes à aborder en fonction des compétences ou des handicaps du public ciblé : ateliers autour du goût, de l’olfaction et du toucher à partir des plantes des Jardins du Musée International de la Parfumerie par exemple. Connaissance des plantes, des insectes, jeux de rapprochements de formes, textures et de correspondances entre couleurs et plantes quand cela est possible.

 

La Section d’Accompagnement Spécialisé Almandin – Grasse

l’ARCHE – Grasse

l’IME Les Noisetiers Mouans-Sartoux,

Collège Fénelon Grasse : classe ULIS, IME Les hirondelles, Biot

CCAS de Antibes, Mouans-Sartoux, Le Tignet (Accueil de nuit, Epicerie pour tous, accompagnement des malades d’Alzheimer).

Hôpital de jour  – Antibes

Le Répit grassois – Le Répit grassois Domus vie et Association France Alzheimer encadrant les personnes atteintes d’Alzheimer

La section en charge de l’accompagnement des familles du centre social HARJES de Grasse

Culture du Cœur

Secours Populaire des fleurs de Grasse

Partenariat avec la Capg pour l’emploi et /ou réinsertion – Pays de Grasse

Habitat Humanisme (Pension de famille femme battue) – Gonfaron – Var

 

Les structures venant ponctuellement :

FAM « Enclos » (Marvejols) : visite-découverte sur le goût à partir d’arômes.

Lycée Professionnel Val d’Allier : classe ULIS Jeunes ayant un handicap cognitif / ateliers panel avec tests gustatifs

Mas Palmerose – Public handicapé déficient intellectuel – Nice : découverte sensorielle et cueillette de la rose

IME Les Hirondelles – Biot (enfants avec handicap mental, atelier jardinage)

IME Valfleurs – Grasse (enfants avec handicap mental)

L’Union Régionale des Associations de Parents d’Enfants Déficients Auditifs de la région paca : adolescents accompagnés de leurs parents, visite découverte.

Unité Mobile de Pédopsychiatrie (UMP) – Lenval  – Nice

EPAD Les Lucioles – Nice

Hôpital de Jour Lenval – Nice

Hôpital de Genève  – Médecins encadrant des Enfant en rémission (traumatisme crânien)

 

HOPITAL ET INSTITUTS MEDICAUX

Interventions hors musées

PSYCHIATRIE Hôpital de Grasse – milieu fermé – 3 sessions de 4 ½ journées par an.

GERIATRIE Hôpital de Grasse – Maison de Retraite Médicalisée et Long Séjour Gériatrique – 10 à 11 séances par an.

ORSAC Mont Fleuri – 10 séances par an pour les personnes atteinte par la maladie d’Alzheimer.

 

Les héritiers de Charles Nègre

Nom du projet : Les héritiers de Charles Nègre, objectif 2020 (le mouvement saisi)

 

Sites concernés : Mahp

 

Si autre intervenant que médiateur, professionnel de la culture ou artiste, nom prénom titre ; professeur d’arts plastiques (Anne Bazin-Sadler),

 

Public concerné : Classe de 1ère L ou de 2nde , classe de ? de Mme Fillon-Robin du collège Saint-Hilaire

 

Nombre de séances : 7 pour chaque classe

 

Résumé du projet :

  • Visite des collections sur Charles Nègre.
  • Conférence en classe sur le travail de Charles Nègre (rendu de l’image)
  • Rencontre avec un photographe (en classe)
  • Créations photographiques, individuelles et collectives, en rapport avec les collections de Charles Nègre et son travail de rendu de l’image, notamment sur le
  • Visite atelier sur la gravure
  • Rencontre avec une artiste spécialisée sur l’héliogravure (bonus)
  • Production en Français sur les courants littéraires « naturalistes » et « réalistes »

 

Nom de la structure partenaire encadrant le public : Lycée Amiral de Grasse, collège Saint-Hilaire

 

Nombre total de participants : ?

 

Date de début et de fin de projet : fin novembre 2017, mai 2018

 

Valorisation : les élèves exposent leurs créations au sein du musée ou au Lycée à leurs parents et autres visiteurs. (Rien d’arrêté pour le moment… voir s’il y a d’autres classes sur le projet CN)

 

Rendez-vous aux jardins

Bilan projet EAC

 

Nom du projet : Rendez-vous aux jardins

Sites concernés (mip, mahp, jmip, villa) : Jmip et miP

Si autre intervenant que médiateur, professionnel de la culture ou artiste, nom prénom titre :

Public concerné : CP de l’école du Devens, Mougins  (Mme Millo) + retraités bénévoles

Nombre de séances : 3 visites + 2 séances en classe mini

Et/ou nombre de sessions : –

Résumé synthétique et concret du projet (déroulement / objectifs) :

Objectif : Découverte du patrimoine et réappropriation de ce patrimoine par un travail de création plastique et de médiation

 

  1. JMIP– septembre :

Constitution des binômes enfants/retraités et première approche des plantes à parfum par un jeu de piste dans les jardins.

  1. MIP – octobre :

Découverte des étapes de fabrication d’un parfum dans les collections du musée
Atelier olfactif sur le métier du parfumeur

  1. En classe – avec un médiateur :

Préparer les élèves à devenir des petits médiateurs 

  1. JMIP – mai :

Cueillettes de roses de mai et définition des espaces pour le parcours de la valorisation

  1. En classe : 

Réalisation de création(s) plastique(s) basée(s) sur les odeurs

 

Nom de la structure partenaire encadrant le public :

Nombre total de participants : 20 élèves + 20 retraités bénévoles (lecture aux élèves)

Date de début et de fin de projet : Septembre 2017-juin 2018

Date de la Valorisation : Rendez-vous aux jardins – JMIP – Juin 2018 (samedi)

Exposition des travaux plastiques des élèves
+
Parcours de médiation assuré par les élèves et leur binôme adulte.

 

 

Trilogie agricole provençale

Bilan projet EAC

 

Nom du projet : Trilogie agricole provençale

Sites concernés (mip, mahp, jmip, villa) : Mahp

Si autre intervenant que médiateur, professionnel de la culture ou artiste, nom prénom titre : conseiller pédagogique Valérie Glaive

Public concerné : Primaires, classe de CE1 de Mme Lecalier de Saint-Jacques

Nombre de séances : 3 à 4 visites au musée plus autant d’interventions en classe

Et/ou nombre de sessions : –

Résumé synthétique et concret du projet (déroulement / objectifs) : A partir de l’exposition permanente du Mahp qui concernent la trilogie agricole provençale, plus des meubles, des tableaux etc. sur le sujet, réalisation d’œuvres individuelles et collectives présentées au public par des médiations culturelles menées par les écoliers envers le public du musée et leurs parents, lors d’une valorisation.

Cela pourra être de la cuisine, de la peinture, sous formes d’expositions, d’atelier et de dégustations.

Nom de la structure partenaire encadrant le public : IEN

Nombre total de participants : 24

Date de début et de fin de projet : octobre 2017

Date de la Valorisation : 16 juin 2018

 

 

Atelier environnement

Bilan projet EAC

 

Nom du projet : Atelier environnement

Sites concernés (mip, mahp, jmip, villa) : JMIP

Si autre intervenant que médiateur, professionnel de la culture ou artiste, nom prénom titre :

Public concerné : centre de loisirs Harjes, enfant inscrit le mercredi
Nombre de séances : 1 par mois d’octobre à juin
Et/ou nombre de sessions :
Résumé synthétique et concret du projet (déroulement / objectifs) :

Objectifs généraux

  • Sensibiliser à la protection l’environnement
  • Découvrir le patrimoine naturel de Grasse

Objectifs opérationnels

  • Réaliser des aménagements dans le jardin.
  • Entretenir les parcelles existantes.
  • Réaliser des semis et des boutures.
  • Découvrir la faune du Pays de Grasse.

Nom de la structure partenaire encadrant le public : Centre social Harjes

Nombre total de participants : à définir : + ou- 20

Date de début et de fin de projet : 18 octobre au 6 juin 2018

Date de la Valorisation : à définir…

Association L’Arche

Association l’Arche

L’Arche est une association qui accompagne des personnes ayant un  handicap mental. Certains participants vivent toute l’année au sein même de l’association, d’autres participent uniquement aux ateliers de jour.

L’association l’Arche est présente dans le monde entier. Aujourd’hui il existe 138 communautés dans 40 pays. De ce fait des échanges entre les communautés sont organisés, l’Arche à Grasse est jumelée avec l’Arche à Querétaro au Mexique.

Depuis 3 ans l’Arche à Grasse bénéficie d’ateliers réguliers menés par les médiateurs des musées de Grasse.

Le Projet : De la plante au parfum, histoire du pays de Grasse.

Les ateliers aux musées ont comme objectif de faire découvrir aux participants la spécificité du territoire Grassois ainsi que son histoire. Lors des visites des photos sont réalisées pour créer un diaporama afin de faire découvrir leur territoire aux autres communautés de l’Arche. En particulier celle du Mexique.

Objectifs du projet :

  • Appréhender le patrimoine actuel et passé du territoire de Grasse.
  • Repérer les caractéristiques culturelles d’un territoire : le Pays de Grasse.

Objectifs opérationnels :

  • Initiation à la cueillette des fleurs de Grasse
  • Découvrir la cuisine Provençale
  • Expérimenter des techniques d’extraction
  • Identifier des plantes à parfum
  • Réaliser un accord parfumé

Descriptif

Une fois par mois d‘octobre à juin les participants viennent découvrir les Musées de Grasse.

Durant les 9 séances ils découvrent 3 sites : le Musée International de la Parfumerie, le Musée d’Art et d’Histoire de Provence et les Jardins du MIP.

Ils vont découvrir les plantes cultivées sur le territoire de Grasse : olivier et plantes à parfum. Par la suite ils seront initiés aux techniques utilisées pour fabriquer des parfums. Ils auront l’occasion de cueillir le jasmin et la rose, de découvrir les secrets de l’alambic en réalisant des tisanes, de s’initier au bouturage de plantes à parfum ou encore de réaliser un livret de recettes de cuisine à base de plantes à parfum.